Qu'est-ce que l'EPDM ?

EPDM, un matériau d’étanchéité

Les membranes EPDM, pour éthylène-propylène-diène monomère, sont utilisées dans de nombreux domaines de l'industrie, notamment comme alternative aux caoutchoucs. Inventé en 1963, ce matériau s'est rapidement démocratisé dans l'univers de la construction.

Grâce à son important pouvoir élastique et sa parfaite étanchéité à l'eau, l'EPDM est aujourd’hui largement utilisé pour étancher les toits plats, légèrement inclinés et végétalisés. Pour cet usage, l’EPDM est fabriqué sous forme d’une bâche d’étanchéité. Pour cela, le matériau est vulcanisé, la vulcanisation est une réaction chimique complexe permettant de créer des ponts entre les chaines moléculaires. Lors de la fabrication, les lais non-vulcanisés sont assemblés afin d'obtenir une membrane dont la surface peut atteindre 900 m², après un passage de 8 heures dans un autoclave, les membranes sont vulcanisés.

Si l'EPDM est devenu un matériau incontournable dans la construction, notamment pour l'étanchéité des toitures, c'est parce qu'il offre de nombreuses propriétés intéressantes :

  • Un matériau résistant aux éléments : l'EPDM ne craint ni le froid ni le soleil. Il résiste aux UV et aux différentes intempéries, ainsi qu'à l'oxydation.
  • Une large plage de températures : les toits et autres éléments de construction étant exposés à de nombreux éléments climatiques différents (fortes chaleurs, grêle, neige, etc.), ce matériau se montre pratique dans la mesure où il est en mesure de résister à des températures allant de -40 à +120 °C.
  • Un matériau difficilement inflammable : les bâches EPDM de toiture sont certifiées B-roof T1 selon la classification européenne, ce qui signifie qu'elles offrent une excellente résistance face aux incendies.
  • Un matériau inaltérable : particulièrement adapté aux chantiers extérieurs, l'EPDM n'est que peu affecté par les éventuelles dégradations auxquelles sont soumis les matériaux classiques. Il doit cette caractéristique à sa très grande élasticité, pouvant atteindre 300 %. Ainsi, les altérations, dilatations et déformations causées par le soleil, les températures et l'humidité sont limitées.
  • Une pose sans joint : proposées dans des superficies pouvant atteindre 900 m² et des largeurs jusqu'à 15 m, les bâches EPDM peuvent être découpées sur mesure afin d'obtenir une pièce. De la sorte, aucun joint n'est nécessaire, éliminant les risques d'infiltration.

EPDM : mise en œuvre et avantages pour les propriétaires

Pour profiter des performances des membranes EPDM, la pose doit respecter un certain nombre de principes. Heureusement, la mise en œuvre d'une bâche est relativement aisée. Ce matériau offre d'ailleurs l'avantage de pouvoir être installé sur de nombreuses natures de support, comme le béton, le bois, les panneaux agglomérés, les isolants, les tôles d'acier ou en rénovation sur revêtement bitume.

Pour l’étanchéité de la toiture, le principal enjeu de l'installation d'une membrane EPDM est de lutter contre les dommages courants que peuvent subir les toitures plates. L'évacuation des eaux de pluie, les remontées capillaires et les éventuelles fuites aux angles seront les principaux points d'attention. Pour cela, l'installateur devra s'assurer que le support est parfaitement propre (poussières, humidité ou corps étrangers) et que la pose au niveau des acrotères est optimale, avec une technique de pose impliquant un strict minimum de découpe dans la membrane.

Si l'EPDM offre de nombreux avantages pour les poseurs, c'est également le cas pour les maîtres d'ouvrage. Cette membrane affiche des caractéristiques ultra performantes :


  • Une installation durable : étant parfaitement étanches et inaltérables aux dilatations et déformations dues aux conditions climatiques, les bâches EPDM ont une durée de vie moyenne de plus de 40 ans. Une solution efficace pour isoler une toiture-terrasse, un toit légèrement incliné ou une toiture végétalisée.
  • Un matériau respectueux de l'environnement : contrairement à d'autres matériaux, dont les membranes PVC ou le bitume, les bâches EPDM ne contiennent pas de métaux lourds, de chlore ou d'hydrocarbures, elles ne se dégradent pas et elles n'émettent pas de d'éléments polluant. L'EPDM est en outre recyclable, raison pour laquelle ce matériau est souvent qualifié d'écologique.
  • Une surface polyvalente et résistante : une fois mise en place, la membrane EPDM ne demande que très peu d'entretien. Son élasticité et son nombre limité de joints la rendent également adaptée à la végétalisation du toit, ou à l’aménagement en toiture-terrasse avec des dalles sur plots.